Skip to content

5 (DRôLES DE) TENDANCES POUR 2011

juin 1, 2010


DANS LE HORS-SéRiE
 que Courrier International a sorti en avril (disponible en kiosque, achetez des magazines! des journaux! des CD! des vynils! des livres! des places de ciné!…) , « 100 tendances pour 2011 » ont été répertoriées. Des « nouveautés petites et grandes qui apparaissent chaque jour à la surface du globe », repérées dans la presse internationale. Certaines tout à fait sérieuses, d’autres futiles » explique l’excellentissime hebdo qui a réparti sa sélection en trois groupes :
une meilleure consommation, « slow » : « nous serons plus solidaires, délaisserons les paillettes et les people…
l’envie/le besoin de faire une « pause » : « pour briser les derniers tabous, changer de genre et inventer un chic inédit… »
le monde « qui ira plus vite, fast » : « nous serons connectés, toujours joignables, nomades forcément nomades…
Le concept est intéressant, même si les choix sont forcément discutables. En dehors de ce qui me laisse complètement de marbre (genre « manger une fondue savoyarde à Bangkok » ou « adopter un bulldog anglais »), il me paraît surtout difficilement acceptable que « se vendre pour acheter » (le phénomène des ados cambodgiennes qui se prostituent avec des hommes fornutés pour s’offrir les derniers produits à la mode) soit classé comme une « tendance », même si l’édito de Courrier précise que les tendances sont « à suivre ou non. »

Sur les 100 tendances, 5 ont été détectées sur le continent africain. Les voici :

1 (n° 15 dans Courrier international):  
« Porter des chaussures en pneu recyclé »

La société éthiopienne soleRebels commercialise des chaussures (tongs, baskets légères à lacets, sortes de chaussons…) réalisées à partir de matériaux de récupération dont des vieux pneus de camion.
Une véritable success story de souliers made in Africa dont se sont peut-être inspirés les baskets des marques Oliberté et Sawa.

 2 (n° 29 dans C.i.) :
«  Vivre une romance en photos »
(l’article original, du journal Telquel, est là)
Au Maroc, deux projets autour de romans-photos doivent voir le jour en mai et juin.
– Le mensuel féminin Nissae Min Al Maghreb va publier pendant un an les 12 épisodes de quatre pages de « Touria »qui-n’a-pas-eu-une-vie-facile » (« Après la mort de ses parents, elle a connu la détresse des enfants de la rue puis la dureté de l’orphelinat. Engrossée à 16 ans par son professeur (qui refuse de l’épouser), Touria est à son tour obligée d’abandonner son bébé dans un centre pour mères célibataires… Quand Touria finit par se marier (avec l’homme qui l’avait abandonnée enceinte), le bonheur n’est pas au rendez-vous. Les drames se succèdent… »)
– Les productions Disconnected travaillent au lancement de Louna, un magazine féminin entièrement dédié au roman-photo.
Nous deux n’a qu’a bien se tenir !

3 (n° 46 dans C.i.) : 
« S’habiller comme un politique »

Je n’ai pas retrouvé cet article en ligne. Le journal sud-africain City press y raconte comment pour porter des costumes sur-mesure et être entouré de jeunes filles haut perchées, rien ne sert de savoir chanter : il vaut mieux devenir politicien.
Ce qui ne veut pas dire, savoir faire de la politique, évidemment.

4 (n° 60 dans C.i.) :
« Un mariage sans paperasse et sans valeur »
Pffff… Là aussi, pas de trace de l’article en ligne. Ici la BBC arabic explique comment « pour avoir des relations hors-mariage, de plus en plus de jeunes égyptiens ont recours à un engagement urfi, une union tenue secrète » et parle des dérives de cette procédure informelle : difficile de porter plainte à cause de l’absence de preuves… 
La tendance, à contre-carrer, est peut-être plutôt là.

5 (n° 81 dans C.i.) :
 
« Poser des ultimatums », (l’article original, du Courrier de Madagascar, est là)
Je me demandais quelle tendance se cachait derrière ce titre et bien cela tombe visiblement sous le sens pour quiconque suit l’actu malgache. L’île souffre d’une « ultimatumite » (aigüe) : « la crise politique donne lieu à des sommations à répétition qui ont fini par perdre tout leur sens ».
Et les « crises politiques » qui donnent lieu à des promesses d’élections « à répétition qui ont fini par perdre tout leur sens », ce sera tendance pour combien de temps ?

PS : Merci à J.K. pour l’achat de ce hors-série.
Bah oui, on peut acheter un seul exemplaire de magazine, journal, CD,  vynil, livre… et mutualiser. En revanche, pour les places de ciné, c’est plus dur.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :