Skip to content

RAFALE DE SCREENSHOTS > LA BELLE, LA BRUTE ET LES DiAMANTS

août 6, 2010

LA  RUBRiQUE COUPE DU MONDE à peine fermée (« Afoot du Sud : y’a pas que le ballon ! »), une autre arrive. « Rafales de screenshots » aura pour vocation de traiter de faits d’actus ou de thématiques sous forme de revue de web. Quand je vous disais hier « c’est reparti », c’était pas une blague :o) !
Pour la première « rafale de screenshots », focus sur l’audition ce jeudi 5 août de la top model Naomi Campbell au procès de l’ancien président du Libéria Charles Taylor. Elle était convoquée pour une sale histoire de… « pierres sales » comme elle l’a dit, sans employer l’expression « diamants de sang ».

Le témoignage de Naomi Campbell sur le site de l’« Open Society Justice Initiative »; cliquez sur le screenshot pour l'agrandirLe site de l’« Open Society Justice Initiative » rapporte (en anglais) l’intégralité du déroulement de la venue de Naomi Campbell au tribunal de Monrovia. Trois ans que son équipe suit jour par jour, le procès Taylor avec expertise et rigueur, un travail que je saluais déjà en mai dernier.

 – Pour la version résumée, toujours en anglais, on peut faire un tour sur le site de Star radio. L’occasion de découvrir ce média animé par des journalistes libériens et managé par l’ONG suisse « Fondation hirondelle ».

– De son côté, Rue89 profite de l’occasion pour ironiser sur l’habituée des podiums qui fuyait pour une fois les caméras. Celle-ci avait réclamé -et même obtenu du tribunal- qu’aucune image ne filtre. Raté !

– Sur le site de la BBC, l’heure est à la mise en avant du dernier rebondissement. Au lendemain du témoignage de Naomi, les diamants qui lui avaient été offerts en 1997 ont réapparu. Ils ont été remis à la police sud-africaine par un des membres de la Fondation Mandela à qui elle les avait donnés. Un cadeau que Jeremy Radcliffe pressentait empoisonné. Résultat, jusqu’ici, il n’osait « l’encaisser » de peur de mouiller la Fondation, ni en parler par crainte d’entacher sa réputation.

– Enfin, pas de trace sur le web de cette Une, mais sachez que le quotidien libérien « The Democrat » publiait hier en première page une photo de la top-model nue, de dos, la tête tournée vers la droite en train de regarder un cliché de Charles Taylor en costume-cravate, l’air sombre. Dès la publication de la photo, des députés ont voulu convoquer devant le Parlement le directeur de publication du journal, Tom Kamara, qui a répondu: « je ne vais nulle part, s’ils le souhaitent, que la police vienne m’arrêter ».

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :