Skip to content

LE CAMEROUN VU DES QUARTiERS

septembre 27, 2010


IMPOSSIBLE D’iGNORER
ce signe : dans la même journée, deux blogs*1 m’ont renvoyée sur la plateforme « Mboa blog ». Rendez-vous donc sur cette adresse connue des internautes camerounais dont le mot d’ordre est « on est ensemble ». Qu’y trouve-t-on ? Une foisonnante initiative de journalisme citoyen et proximité au Cameroun. Un peu comme Avenue Afrique (dont on a déjà parlé ici) le fait en Côte d’Ivoire*2, au Mali, au Sénégal et en Guinée.

♥♥

– Le concept même de journalisme citoyen mérite d’être encouragé (même s’il le pourra jamais remplacer le journalisme professionnel, cf. la remarque d’un homme de presse français : « Vous feriez confiance à un dentiste citoyen? ») et donc la possibilité d’envoyer des articles.
– Le rubriquage par quartiers (Yaoundé, Douala, Ebolowa, Maroua, Bamenda, Buea…) mais aussi avec par domaine, avec des thématiques
     militante, « No sida » : tout pour « barrer la route au VIH, dont une jolie imploration : il faut « se serrer les coudes »  (attention, des images peuvent choquer)
     humoristique, « rire en blog » : allez faire un tour sur « qu’est-ce qui fait de vous un vrai Africain » il ya quelques généralités bien senties…)
     ou traditionnelle, comme « O village », etc.
Ces derniers jours, mention spéciale au « Mboa school » qui explique en quoi la démocratisation du port du pantalon dans les écoles est un phénomène marketing ! 
Le bilinguisme : on trouve des articles en français et anglais, les deux langues officielles du pays. Et même le plurilinguisme puisque dans la rubrique « J’parle Kmer » on cause aussi en camfranglais et en pidgin.

– Perso, souvent la simple présence d’une rubrique dite « féminine », appelée « ladiz » ici, m’énerve par principe… je ne vois pas en quoi la recette de l’Eru ne concerne pas tout le monde, tout comme le témoignage « violée par mon frère ».
De plus, je trouve décevant qu’on soit beaucoup moins dans l’esprit du site (conseils de proximité, infos locales) avec des articles sourcés « doctissimo » ou « l’internaute »…
– Les vidéos c’est bien (même quand la qualité est moyenne, je suppose que cela va s’améliorer) mais avec un bon tri (et des titres clairs), c’est mieux. Par exemple, pour en revenir à notre affaire de port de pantalon autorisé pour les filles dans les écoles, sur les 17 témoignages proposés en vrac, on aurait pu au moins distinguer les pour (comme l’élève Danielle Nyagog) et les contre (comme l’élève Moïse Tkoudou).
– La présentation de la plateforme ne m’emballe pas (les images de fond en transparence, la partie centrale pas assez large, les articles qui s’empilent en carrés, sans date…).  C’est l’hôpital qui se fout de la charité  😮 vu l’état ou plutôt la non existence de présentation d’Africanscreenshots. Mais je suis prête à répondre à toutes les critiques !

*1
–  Celui de Pahé, dont je vous ai parlé ici. Ce dessinateur de BD et de presse gabonais qui n’a jamais sa langue dans sa poche. Dans un article du 20 septembre, il fait un « petit coucou à Mr Brice, patron de l’excellent site mboablog ». Le titre de son billet ? « Publicopinage au Mboa… ». Il est vraiment drôle ce Pahé !
– Celui de Nino, dont je vous ai parlé . Lui, qui blogue ses « critiques de l’actualité camerounaise, africaine ou mondiale, avec un penchant pour les NTIC et les chiffres » publiait le 20 septembre un article intitulé  « Nouveau site de Cameroon-Tribune: le site est NUL » (cliquez sur le lien ou sur le screenshot pour voir le sondage  « comment trouvez-vous le nouveau Cameroon-Tribune » proposé sur le site du journal). Pour clore sa critique acerbe, et prouver qu’il est capable d’apprécier les bonnes choses lol, il mentionnait une liste de sites « aux liens qui fonctionnent, avec un design qui ne fasse pas mal aux yeux, et réalisé par des camerounais ». Mboablog en fait partie.

*2
– Pour info, l’Avenue 225 propose de vérifier si l’on est bien inscrit sur les listes électorales, en rentrant son numéro de formulaire (à tester)
– et pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre les les maquis, les bars climatisés et les « cabarets de fortune » ou s’étonnent du succès du koutoukou, lire «  les gbêledrômes détrônent les maquis », véritable article de rattrapage.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :