Skip to content

MARDi C’EST SOMALiE

mai 23, 2011


CELA N’A RiEN à VoiR AVEC DSK
, mais je n’ai jamais été adepte des théories du complot. Excluons donc la machination et tablons sur la concurrence, la négligence ou la malchance pour déplorer que rance 5 et Arte diffusent des documentaires sur l’Afrique le même soir. Heureusement, on peut regarder sur le net (dès maintenant et jusqu’au 31 mai) « Albinos d’Afrique, meurtres et sorcellerie ». Ce qui nous laisse notre soirée libre pour le thema de la chaine franco-allemande intitulé : « La Somalie, d’un chaos à l’autre ».
Au programme :
– « Toxic Somalia », de Paul Moreira, sur les déchets toxiques déversés dans le pays
–  puis « Mogadiscio, capitale fantôme », de Thomas Dandois, qui « tente de comprendre comment la région a basculé dans la guerre civile ».
Ces deux « doc » bénéficient d’excellentes critiques. Personnellement, j’attends avec impatience l’enquête de Moreira.

  1. Parce que Paul Moreira est mon investigateur préféré :o). Que ses enquêtes sont toujours inédites, très bien construites et merveilleusement racontée (ah bah oui, je ne lésine pas sur les compliments, je vous avais prévenus, c’est mon préféré). Que j’étais fan de  son émission « 90 minutes », lâchement, et salement, arrêtée par Canal +. Que son combat pour la liberté d’informer n’est pas juste une posture, il est juste et entier.
  2. Parce qu’un article de son blog (alimenté de temps en temps seulement, mais jamais délaissé et très très bien écrit) m’avait déjà mis la puce à l’oreille. En juin dernier, il racontait : « Je reviens de Somalie […] j’ai vu une vague inexpliquée d’enfants difformes. Toujours les même difformités : l’appareil uro-génital. Pas de canal urinaire. Micro pénis. […] On parle de déchets toxiques déversés par des occidentaux. Les déchets toxiques pourraient être mutagènes. Des barils géants ont été trouvés sur les côtes de Somalie. Déversés par qui ? Pas une marque. La seule ONG qui s’y intéressée a compté deux morts dans son équipe. Alors ils ont abandonné. Rien de tel qu’un pays en guerre pour vider ses poubelles.»
  3. Parce que j’espère que ce film éveillera les consciences et permettra de poursuivre les responsables (politiques comme économiques) de ce désastre écologique (l’humain est inclus dans l’écologie). Si on en arrive là, il ne faudra pas que ça se finisse comme pour l’affaire des déchets toxiques d’Abidjan : les politiciens mouillés qui restent au sec et la multinationale Trafigura qui verse 3 francs (CFA) 6 sous aux victimes en échange de leur silence.

On en reparle dès mercredi.

Publicités

PENDANT CE TEMPS, EN CôTE D’iVoiRE…

mars 3, 2011

CELA FAiT DES MOiS (et j’exclus évidemment les quasi 10 dernières années…) que cela dure et que je ne dis rien. Aujourd’hui, je vous livre une partie d’un mail envoyé hier, mercredi 2 mars, par un habitant d’Abidjan. C’est juste un témoignage parmi des millions. Et ça fait juste très mal.

« Ici, tous les jours nous recevons des mauvaises nouvelles des quartiers et des régions. Je suis dans un quartier épargné pour l’instant et je ne sors pas trop. Nous n’avons plus de banque et comme il n’y a pas eu d’avertissement, certains se retrouvent financièrement démunis. On trouve encore de quoi faire des provisions à condition de pouvoir payer. Western union aussi est fermé et pas moyen de se faire dépanner. Nombre de société ont fermé ce qui dit chomage pour beaucoup. Quand on sait que souvent un seul salarié nourrit toute une grande famille, on devine les conséquences de cette situation sans compter les victimes dont la liste s’allonge chaque jour. On en voit pas la fin. Dans les quartiers de Koumassi, remblais, Anyama, Abobo surtout, les gens ne dorment plus et restent en permanence sur le qui vive. Le courant est coupé dans les quartiers où il y a de la résistance. Depuis lundi l’electricité est coupée aussi dans tout le Nord du pays.  Aucune intervention possible de l’extérieur : c’est un conflit Ivoiro-Ivoirien. Hier un jeune exité s’en est pris physiquement à un soldat de l’ONUCI, celui ci s’est défendu et a donné un coup de la crosse de son arme. Chaque soldat onusien porte sa nationalité sur son uniforme.; celui-ci étant sénégalais, toutes les boutiques de sénégalais du coins ont été pillées (et celles d’a côté aussi !) et chaque jour des récits d’horreur, comme ce jeune qui a été brulé vif à Youpougon parce que soupçonné d’être dans le camp Ouattara. C’est de la folie et ça va durer longtemps. Les sanctions sont complètement inefficaces ! c’est comme pour Khadafi : un cataplasme sur une jambe de bois ! Ils n’ont peur de rien ! »

FRANCE-AU-REVOiR* VS MALi-BONjOUR?

janvier 31, 2011

L'article de "l'Essor" sur les voitures "made in Mali", le 23 janvier 2011; cliquez sur le screenshot pour l'agrandir

Les voitures "made in Mali", sur le site de la présidence, cliquez le screenshot pour l'agrandirON DEViNE LA FIERTE dès la première phrase de l’article publié par l’Essor, quotidien malien, et repris texto sur le site de la présidence  : « Notre pays disposera dans six mois d’une usine de montage de voitures. » Cela méritait bien le déplacement du chef de l’Etat Amadou Toumani Touré pour la pose de la première pierre à Banankoro (un village situé à une trentaine de kilomètres de Bamako) … On n’insistera pas sur le fait que l’initiative vient des Sud-Coréens de Hyundai, qui sont d’ailleurs les coproducteurs de ces véhicules tout de même qualifiés de « made in Mali » (ce qui n’est pas faux, on est d’accord, mais un peu « survendeur »…). Si le planning est respecté (et même dans le cas contraire?), j’imagine qu’on en entendra parler (au moins au Mali iii), donc rendez-vous dans 6 mois.
Par ailleurs, en furetant sur le net pour la rédaction de ce petit billet (ah oui au fait, je suis tombée sur la première info grâce au site Rue89) , mes clics m’ont menée sur cet article de l’Indépendant, publié sur Maliweb: « La douane livre la chasse aux ‘France au revoir’ frauduleusement rentrés : 54 voitures saisis. » Les fautes d’orthographes sont jolies, les citations, répétitions, « constatations », encore plus. Mais, en tout cas le sujet est un vrai sujet  !

* « France-au-revoir » est la très chouette expression pour dénommer les voitures d’occasion, en plus ou moins bon état, importées sur le continent africain pour une deuxième vie (souvent longue et mouvementée). Alors, bientôt l’ère des « Mali-bonjour »?

J’REViENS DANS 5 MiNUTES (AU MOiNS)

janvier 22, 2011

OUi, J’AVOUE, comme dirait ma nièce, je vous ai refait le coup du silence prolongé -mais involontaire. Ca la fout mal après un article plein de bonnes résolutions iii. Je pensais pouvoir reprendre mes activités « bloguesques » plus rapidement, mais non :o)

<digression perso> Pour en savoir (un tout petit peu) plus sur mon absence de ces derniers temps, faites un tour sur la page « c’est quoi le concept ? » que je viens de réactualiser…</digression perso>

En attendant que je revienne vraiment, ca vaut toujours le coup de s’abonner à la page Facebook du blog où je poste des petites infos en exclu et tout un tas d’autres choses. La dernière en date, un coup de pub de l’office de tourisme sud-africain (photo 4) à voir dans un classement des « réclames » (rhoooo le vieux mot, c’est pour éviter les répétitions) « utilisant la rue de manière originale » (top 20 du site « topito », repéré grâce à l’excellent site journalistique « Owni »).
Pour les sceptiques, consultez l’argumentaire « pourquoi-il-faut-s’inscrire-sur-la-page-fan-Facebook-du-blog».

Allez, à la semaine prochaine (j’espère!).

2011, DES BOEINGS ET DES RéSOLUTiONS

janvier 3, 2011

BAH VOiLà, 2010 EST TERMINé (oui oui, depuis 3 jours, mais le week-end est passé trop vite). Sacrée année pour Africanscreenshots puisque c’est celle de son lancement, le 23 mars pour être précis. WordPress, la plateforme que j’ai choisie pour créer ce blog, m’aide à en faire un point avec un gentil message de vœux intitulé : « Your 2010 year in blogging ».

>>> Retour sur ces neuf derniers mois, en chiffres (fournis par WordPress) et avec quelques précisions.

● « A Boeing 747-400 passenger jet can hold 416 passengers. This blog was viewed about 5,700 times in 2010. That’s about 14 full 747s.
In 2010, you wrote 47 new posts, not bad for the first year!
»
Loin de la moyenne de 2 par semaine que je m’étais fixée… j’espère faire mieux l’année prochaine, verdict le 31 décembre 2011 !

● « Your busiest day of the year was April 20th »
Le premier jour où j’ai fait un mail de promo à tout mon répertoire + un mail de menace à ma, grande, famille pour obliger tous les membres à aller au moins voir un fois ce qui occupait mes soirées/we/nuits…

● « Where did they come from?
The top referring sites in 2010 were facebook.com,
je vous le répète, ça vait trop le coup de s’abonner à la page du blog, y’a plein d’infos en plus!
rue89.com,
grâce au petit coup de pub de RUE 89 sur la chronique « cinq bonnes raisons d’aimer les vuvuzelas », ainsi qu’au référencement sur dans leur page « ailleurs sur le web », de sites et blogs  recommandés
presse-citron.net,
ah, fierté de la reprise de l’article sur Baraza, une nouvelle fonctionnalité Google pour les Africains sur ce blog spécialisé dans le web et le high-tech
mail.yahoo.com, and mail.live.com. »

● « Some visitors came searching, mostly for africanscreenshots, sms qui fait rire, basket sawa, sms rire, and sawa basket. »
Recherche dans les moteurs ou lien enregistré dans les favoris, il est vrai que beaucoup d’entre vous arrivent directement sur la page d’accueil du blog.

-Côté articles, les cinq plus lus de l’année (hors pages fixes telles que « c’est quoi le concept? »)

. Des sms qui font rire (ça change !)
. Sawa Africa
. TV5 a lancé sa webtivi Afrique
. Attention, Google lance Baraza
.
Afoot du Sud > Cinq très bonnes raisons d’aimer les vuvuzelas

– Le flop five :o)
(bah oui, il faut aussi parler de ses déconvenues! Certains articles datent des premières semaines où je faisais très peu de promo, mais d’autres sont de véritables « échecs ». Problème de titre, d’écriture ? Ou tout simplement sujet jugé inintéressant ? Impossible de vraiment le savoir. Je refuse de me plier au diktat des stat’ mais je m’interroge toujours lorsqu’un Africanscreenshot ne rencontre pas ou peu de public.)

. Austin Powers
. Le héros anti-magouilles du Ghana
. Ode aux mails télévisés
. Recherche d’emploi
. Cocaïne : le transit africain

>>> Ok pour le bilan, me direz-vous, mais que nous réserve l’avenir ? Voici quelques infos sur mes pistes de travail et de ce dont nous parlerons… ou pas :o) ces douze prochains mois.


Une de mes priorités : plus s’intéresser à l’Afrique anglophone et idéalement lusophone (challenge plus ardu : je ne parle pas portugais). Si je finis 2011 sans avoir consacré plusieurs posts au Liberia, à la Zambie, au Zimbabwe, au Mozambique etc. bah… ce sera pas bien :o)

Eviter d’en venir à commenter la nouvelle émission de téléréalité de TF1, « Trois princes à Paris ». Ou alors vraiment pour de bonnes raisons :o).

Trouver plus de blogueurs indépendants, qui se dépatouillent (comme moi) avec un ordi et leur seule volonté de vouloir apporter leur pierre au « web africain ».

La liste est encore longue, mais je dois vous réservez des surprises !

>>> « We think you did great! » m’écrit WordPress dans son message. Perso, je pense que je  peux faire encore bien mieux. Mais pas seule. Je compte donc sur vous pour m’accompagner dans la 2e année de vie d’Africanscreenshots, en vous souhaitant une EXCELLENTE année 2011.

JUTEUX NOëL, DE LA PART DE POLMAN

décembre 24, 2010

QUEL GROS MANQUE dans ma sélection de blogs de BD africains ! Cela fait pourtant des mois que je suis le travail de Polman, alias Roland Armel N’dekploman, jeune (21 ans) dessinateur ivoirien qui n’aime visiblement pas beaucoup parler de lui (je dis ça après lecture de son « à propos »). Mais dont le talent semble déjà reconnu puisque vous pouvez le retrouver sur l’Avenue 225 (cliquez ici pour lire l’article que j’ai consacré à ce site d’info citoyenne), où il commente l’actu en quelques traits de crayons et que c’est lui qui a réalisé la carte de voeux de l’excellent site Afrique in Visu (dont on reparlera… l’année prochaine!).

Je répare donc cet oubli aujourd’hui en vous transmettant son « juteux Noël ».
Que cette fête soit pour vous synonyme de joie et de partage. Merry Christmas !

LE HéROS ANTi-MAGOUiLLES DU GHANA

décembre 21, 2010

J’Ai DéCOUVERT L’EXISTENCE d’Anas Aremeyaw Anas dans l’article « l’empêcheur de magouiller en rond », repris par Courrier International la semaine dernière.
(1. merci J.K.
2. Attention la traduction de Courrier est réservée aux abonnés. La version originale et gratuite du magazine américain The Atlantic est ici, in english : « Smuggler, Forger, Writer, Spy »)
Pourtant, j’aurais pu le connaître depuis au moins juillet 2009, lorsque Barack Obama himself, en voyage à Accra, a vanté les mérites de ce journaliste atypique.

Son crédo, c’est de dénoncer les dysfonctionnements et scandales de la société ghanéenne. Pour cela, il n’hésite pas, par exemple, à se faire passer pour malade mental (en se faisant des dreadlocks, car tout le monde sait que les fous portent des dreads et inversement lol) afin d’être interné dans un hôpital psychiatrique. Là, il finit par se droguer pour démanteler un trafic de cocaïne… organisé par le personnel.
Son « modèle », c’ est le journaliste d’investigation allemand Günter Wallraff qui s’était notamment grimé pendant plusieurs mois en immigré Turc. Il avait raconté cette expérience dans un livre saisissant qui dévoilait les brimades et les conditions de travail épouvantables de cette population en Allemagne (« Tête de Turc », éd. La Découverte, 1986).

<digression perso> Je voue une passion pour l’Allemagne depuis quasiment 20 ans (pour en savoir un peu plus sur ma petite personne, vous pouvez aller voir la page « c’est quoi le concept »). Germanophone (enfin plus trop maintenant lol : ça se perd vite quand on ne pratique pas), j’avais été bouleversée par ce livre lors de mes études secondaires. Une lecture qui m’avait d’ailleurs influencée pour mes premiers choix professionnels…</digression perso>

Pour en revenir à Anas Aremeyaw Anas, son travail paie et a été récompensé de multiples fois, jusque sur le continent américain. Grâce à lui, « [d]es proxénètes chinois ont été arrêtés, jugés et condamnés à quarante et un ans de prison au total (…).» Il a été félicité par le département d’Etat américain « pour avoir ‘démantelé deux importants réseaux de traite d’êtres humains’» qui « lui a décerné en juin 2008 le prix Heroes Acting to End Modern-Day Slavery [Héros qui agissent pour mettre fin à l’esclavage moderne]. Il a ensuite reçu le prix Kurt Schork, de l’Institute for War and Peace Reporting, pour ‘un journalisme qui a contribué à faire changer les choses et à les améliorer’. Un peu plus tard, un comité com­prenant Jimmy Carter, Kofi Annan et Desmond Tutu lui a remis le prix Every Human Has Rights [Chaque être humain a des droits].»

Mais comme tous les héros, Anas Aremeyaw Anas a sa part d’ombre. Certains l’accusent d’être un espion à la botte des Américains tandis que d’autres n’apprécient pas le mélange des genres pratiques par cet investigateur-entrepreneur qui a ouvert une agence d’investigation privée très lucrative… On imagine que certains contrats doivent être loin de l’éthique journalistique. Mais il reste indéniable que  ses enquêtes sont de véritables œuvres d’utilité publique.

A LiRE SUR LE NET

– Une interview dans le magazine Le Courrier

Un article anti-Anas Aremeyaw Anas sur un blog ghanéen (inactif depuis 2008)

L’enquête d’Anas Aremeyaw Anas sur la mafia chinoise sur le site du prix journalistique Lorenzo Natali, avec une interview vidéo de lui masqué (en bas à droite dans la page)

%d blogueurs aiment cette page :